Réunion à Durtal : "Laisser pousser les herbes folles ?"

Mardi 12 avril, une réunion publique s'est tenue au Théâtre des Douves afin d'expliquer aux citoyens de la commune de Durtal les nouvelles pratiques de désherbage respectueuses de l'environnement...


Durtal - Mardi 12 avril 2011
Pourtant tous concernés, les Durtaloises et les Durtalois ont boudé la réunion publique proposée par l'équipe municipale, un rendez-vous autour des nouvelles pratiques de désherbage respectueuses de l'environnement.

A l'heure où l'écologie prend une place importante sur l'échiquier politique à une année des élections présidentielles, et ce, en partie à cause de la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon et grâce à l'impulsion provoquée par la candidature de Nicolas Hulot, des initiatives locales ont déjà vu le jour. La commune de Durtal s'est engagée depuis quelques années dans une démarche environnementale qui pourrait servir de modèle chez les communes voisines.

Biodiversité, développement durable, écologie, des mots que l'on entend chaque jour, et qui devraient, non plus rentrer uniquement dans un contexte de campagne électoral mais plutôt servir de base pour une société moderne prenant en compte les impératifs écologiques et économiques.

Le débat
M. André Logeais, maire de Durtal, a fait une brève introduction en rappelant les objectifs à atteindre : "On veut débattre sur les nouvelles pratiques de désherbage afin de diminuer l'utilisation des pesticides et aboutir au zéro phyto. Les agents de la commune ont totalement adhéré à cette démarche. Nous avons donc fait appel à un cabinet* pour établir un plan de désherbage".

Pour faire un bilan des espèces à protéger, la commune a accueilli deux spécialistes de la nature, Jean Martin et Richard Goupil, respectivement président et trésorier adjoint de l'association La Salamandre de Bazouges-sur-le-Loir. M. Martin a évoqué les habitudes d'antan : "Par le passé, disons jusque dans les années 60, les gens enlevaient les herbes à la main. Dans les villages on voyait une diversité de faune et de flore extraordinaire".

De son côté, M. Goupil établissait un état des lieux et faisait quelques constats : "Le particulier peut faire ce qu'il veut au contraire des agriculteurs qui suivent un cahier des charges. En utilisant des produits phytosanitaires comme le Roundup, on joue aux apprentis sorciers. Les cancers se développent". Il ajoutait que "la caractéristique de la biodiversité, c'est la multiplicité des espèces. Faire une pelouse, c'est en privilégier une seule, le ray-gras. Par conséquent, on élimine de nombreuses espèces indispensables à la chaîne alimentaire qui, de ce fait, se retrouve cassée".

Une fois le décor planté, M. Pinel, de La Noëlle Environnement, est intervenu pour expliquer le processus pour atteindre le zéro phyto : "L'idée est de ne plus désherber mais d'enherber. Cependant, cette solution ne peut être mise en place sur tous les secteurs de la commune. Nous avons donc besoin de solutions alternatives comme le balayage mécanique, le thermique que l'on considère comme étant une technique transitoire car dégageant trop de dioxyde de carbone (ndlr : gaz à effet de serre), la binette et pourquoi pas des animaux !". Mais clairvoyant, Bertrand Pinel annonçait que l'objectif, même s'il pouvait être atteint en une année, allait demander un peu de temps afin de ne pas heurter les habitudes.

Enfin, la dernière partie présentée par M. Masson, responsable des Services Techniques de la ville de Durtal, montrait sur écran les applications concrètes déjà utilisées.

Concluant cette réunion passionnante, M. Logeais avait bon espoir que les Durtalois "deviennent les ambassadeurs du plan de désherbage, les jardiniers de la ville. Il faut que demain de nouvelles habitudes voient le jour".

*La Noëlle Environnement

 



Cliquez sur les photos pour agrandir
(Utilisation et reproduction des photos interdites
sauf sur autorisation)

Communiqué de la mairie de Durtal

Mardi 12 avril, 18 h 30, Théâtre des Douves, la Municipalité de Durtal en partenariat avec la société La Noëlle Environnement organise une réunion publique sur les nouvelles pratiques de désherbage respectueuses de l’environnement.

Dans le cadre de sa démarche Développement Durable, la Municipalité de Durtal vient d’approuver, lors du conseil municipal du 30 mars, un plan de désherbage à l’échelle communale. But : réduire sa consommation d’herbicides et autres produits phytosanitaires, nocifs pour la nature et surtout pour l’eau. Sur le terrain depuis plusieurs semaines avec les services techniques de la ville, la société La Noëlle Environnement a remis le fruit de leur travail : cartographie et préconisations, ainsi que les tenants et aboutissants pour les habitants. En effet, de nouveaux réflexes et comportements sont à adopter pour l’entretien de ses espaces verts, les habitudes de jardinage et les mentalités sont à changer. Riche des enseignements inculqués par le bureau d’études spécialisé, la Municipalité souhaite transmettre à sa population les bons gestes verts respectueux de l’environnement et les incidences sur le paysage urbain et rural de la commune.


Pour éviter de désherber, autant faire pousser de l'herbe sur certains zonnes de la commune. Il suffit seulement de tondre.


Petite assemblée au Théâtre des Douves

 



Soutenez la ligue pour
la protection des oiseaux
www.lpo.fr


Jean Martin, président de l'association
La Salamandre de Bazouges-sur-le-Loir


Richard Goupil, membre de l'association
La Salamandre de Bazouges-sur-le-Loir

Mentions légales
Nous contacter